Qu’est-ce que le Shiatsu ?

headshot-placeholder-horizontal.jpg
_1360273_DxO.jpg

Shiatsu, du japonnais shi et atsu. Littéralement, pression avec les doigts.

estampe shiatsu.jpg

Le terme Shiatsu est relativement récent (1919), mais ancré sur des principes millénaires.

Bien que japonnais, le Shiatsu est basé sur les principes fondamentaux de la Médecine traditionnelle chinoise, tels que le système des méridiens et leurs points “d’acupuncture” , les cinq Mouvements … Ainsi que sur les connaissances modernes d’anatomie et physiologie .

Cette discipline intervient dans le domaine de la prévention et de l’amélioration de son capital santé et du mieux-être . Il a pour objectif de soulager les maux du quotidien, les effets secondaires de traitements médicaux, la douleur et d'améliorer l’état de santé et de bien-être global en cas de maladies chroniques. Il ne se substitue pas à un traitement ou soin médical.

Il s’agit d’une technique manuelle, non invasive, utilisant principalement des appuis sur le corps du receveur, avec les pouces et les paumes des mains sur des zones et des points précis, afin de conserver ou améliorer la santé de la personne. Au Japon le Shiatsu est reconnu comme une thérapie officielle par le ministère de la santé depuis 1955. Il est avant tout préventif car il permet de garder l’équilibre énergétique et l’homéostasie du corps.

En Occident, par manque de connaissance de cette pratique, il a surtout une visée curative. Malheureusement, les clients arrivent en cabinet une fois que le mal est fait avec des problématiques et des pathologies anciennes . Le Shiatsu leur permettra tout de même de recouvrer une amélioration de leur état de santé* général . Mais le travail sera plus compliqué et nécessitera plusieurs séances rapprochées.

LE SHIATSU EST ÉGALEMENT TRÈS EFFICACE POUR AIDER LES PERSONNES AYANT DES DIFFICULTÉS DE GESTION ÉMOTIONNELLE, STRESS, DE L’ INSOMNIE… LEUR APPORTANT UN ÉTAT DE SÉRÉNITÉ ET DE RELAXATION AINSI QU’UNE ÉCOUTE ACTIVE DU PRATICIEN. L’OBJECTIF ETANT D'ÉLIMINER LES BLOCAGES PHYSIOLOGIQUES AINSI QU’ÉNERGÉTIQUES, POUR LEUR PERMETTRE DE LÂCHER PRISE ET D'ÊTRE PLUS A MÊME DE FAIRE FACE A LEURS DIFFICULTÉS .

 
vital shiatsu Arles 13 traitement sciatique

vital shiatsu Arles 13 traitement sciatique

 

Un peu d’Histoire…

 
 
shiatsu histoire.jpg

Au Japon,la plus ancienne des techniques manuelles est nommée TEATE (mains dessus) et elle est mentionnée dans un texte datant de 2.000 ans.

Entre les années 710/794, il adopta sous le terme de Kampo, le système médical chinois, qui utilisait les massages Tuina et An-mo, l’acupuncture, la moxibustion et la pharmacopée .


photo massage japonnais.jpg

Au fil du temps, la technique manuelle chinoise, devint japonaise sous le nom de Amma et connut son apogée de 1616 à 1867.

En 1827, sont décrits les premiers protocoles de pressions, fondateurs du Shiatsu actuel.

À partir de 1868, la médecine occidentale fut imposée et les disciplines manuelles de prévention perdirent de leur importance, au profit de techniques curatives comme la chiropraxie, l’ostéopathie et les massages occidentaux .


sensei.jpg

En 1955, le Shiatsu fut officiellement reconnu comme une thérapie et enseigné dans des écoles d’état agréées par le Ministère de la santé Japonnais. Deux années d’études sont nécessaires pour devenir praticien.

Une des premières écoles agréées fut celle de Tokujiro Namikoshi, qui y enseignait un shiatsu basé sur des principes d’anatomie/physiologie et de la spondylothérapie (manipulations vertébrales) en laissant de côté , officiellement, tout principes énergétiques qui n’avaient plus, alors, les faveurs des Japonnais.

Le style Namikoshi est considéré, au Japon , comme le Shiatsu thérapeutique officiel.

Plus tard, un de ses élèves, Shizuto Masunaga, réintroduisit les principes de la Médecine Traditionnelle Chinoise dans le Shiatsu et créa son propre style.

En France depuis 2015, seul le titre RNCP de “Spécialiste en Shiatsu” délivré par le Syndicat Professionnel de Shiatsu (SPS)est reconnu par l’état et le Ministère du travail.